Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
FIA GT : 24h de Spa, Team SRT - RACING FOREVER

TV

    FIA GT : 24h de Spa, Team SRT

    SRT vainqueur moral des 24 Heures de Spa...


    Une fuite d'huile est venue à bout des espoirs du SRT

    SRT a probablement livré un des meilleures prestations de son histoire à l’occasion de la 61ème édition des 24 Heures de Spa. S’alignant au départ de la course avec un quatuor solide, composé de Bert Longin et James Ruffier, ses pilotes habituels dans le championnat FIA GT, mais aussi du Britannique Oliver Gavin et du jeune Belge Maxime Soulet, SRT a tout simplement imposé le rythme, livrant avec une autre Corvette belge un somptueux duel pour la victoire. Ce jusqu’à 3 heures de l’arrivée. Hélas, à l’image des tragédies grecques, un des héros a été vaincu, et c’est une fuite d’huile qui sonnait le glas des espoirs de SRT. « Nous terminons finalement la course en 19ème position, mais il ne s’agit en aucun cas d’un lot de consolation », résume Patrick Selleslagh. « Nous avons démontré à tout le monde que nous étions au plus haut niveau, et nous nous sommes battus pour la victoire avant de capituler. Je tiens dès lors à remercier l’ensemble du team, tous les partenaires, et bien sûr les pilotes… » 

    Pour l’ensemble des concurrents, les qualifications du jeudi soir se passaient plutôt mal. « Normalement, ces séances qualificatives devaient durer plus de 4 heures, de 20 heures à minuit et demi, mais après trois petits tours, la pluie s’est invitée à la fête, et tout était fini », se remémore Bert Longin. « Au moment où les nuages se sont déchirés, nous étions dans un super tour, avec la ferme intention de décrocher la pole position. Mais sur un asphalte détrempé, il n’y a jamais rien à attendre en termes de performances… Il est incroyable qu’une séance officielle aussi longue se règle en quelques minutes à peine, mais bon, c’est ainsi… »

    La course en elle-même se résumait en un magnifique combat entre Maserati et Corvette, combat dans lequel SRT a joué un rôle majeur. Au départ, Oliver Gavin s’est illustré, et dans des conditions météorologiques changeantes, le Britannique a fait étalage de sa classe. Maxime Soulet et Bert Longin ont tenu eux aussi un rythme très élevé, et sans commettre la moindre faute, la Corvette #3 n’a jamais quitté le top 3 du classement. « Quelle course, incontestablement », poursuit Bert Longin. « A mi-distance, nous étions à trois… dans la même seconde ! Incroyable ! Pas dans le même tour ou la même minute, non, dans la même seconde ! Cette course restera assurément dans les annales du championnat FIA GT. Jamais de ma vie je n’ai disputé d’épreuve aussi intense… »

    Après un superbe relais de Maxime Soulet aux alentours de midi, Oliver Gavin revenait subitement dans la pitlane, avec une Corvette dégageant un panache de fumée. Une fuite d’huile était à la base du problème, et malgré l’intervention rapide de l’équipe SRT, la cause était entendue. « Le moteur a trop enduré, et la seule chose que nous pouvions encore faire, c’était croiser le drapeau à damier », explique Oliver Gavin. « Assurément pas le genre de récompense escomptée au terme d’un week-end improbable. Je suis bien sûr terriblement déçu pour SRT, qui a été parfait d’un bout à l’autre de l’événement. C’est une équipe familiale, avec un vrai fighting spirit, et leur Corvette C6.R est vraiment une excellente auto. Avant la course, certains doutaient peut-être de la capacité des Corvette à se battre à l’avant de la course, mais ils se sont lourdement trompés. Le team a été épatant, la stratégie était parfaite, et en dépit du résultat, je suis ravi de ce week-end. Spa est vraiment un circuit exceptionnel, où les conditions météorologiques prennent souvent la forme d’un immense challenge. La course était vraiment d’un haut niveau. Merci SRT. »

    A l’issue de la course, une voix assez inattendue s’élevait pour souligner le travail de l’équipe belge, en l’occurrence celle du champion en titre Andrea Bertolini. Le pilote officiel Maserati a déclaré que SRT était le vainqueur moral de ces 24 Heures de Spa. Lauréat de l’épreuve, Kurt Mollekens y allait lui aussi de son hommage lors de la conférence de presse. « Ils ont contribué à faire de cette épreuve quelque chose d’unique, et ils méritaient assurément un bien meilleur résultat », s’exclamait le pilote Corvette. 

    « Nous sommes maintenant au 3ème rang du championnat, et durant la seconde partie de celui-ci, pas moins de 40 points doivent encore être distribués », conclut Patrick Selleslagh. « Nous pouvons donc encore améliorer notre position. Rendez-vous les 29 et 30 août à Budapest, en Hongrie, pour la suite de cette formidable compétition… »

     

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales